La Gestion Écologique

Des pratiques respectueuses de l’environnement

Tout l’art d’aménager le Jardin Camifolia consiste à savoir composer avec les milieux naturels qui existent pour accueillir et faire cohabiter ses différents habitants. Le rôle des insectes auxiliaires est indispensable et leur présence est le témoin de la biodiversité au jardin. Les coléoptères, comme les carabes, se nourrissent d’œufs de limaces, au même titre que les coccinelles et chrysopes dont les larves mangent un nombre incroyable de pucerons… Sans oublier les indispensables abeilles et bourdons qui pollinisent les fleurs. La mare du Jardin Camifolia accueille de nombreuses espèces de libellules, des grenouilles vertes et quelques poissons. Les vieux murs, quant à eux, abritent différents reptiles comme le lézard des murailles. Enfin, on dénombre 48 espèces d’oiseaux dont 25 nicheuses.

Tous participent à la diversité biologique du Jardin Camifolia. Chaque espèce animale a besoin d’un lieu pour se reposer et se reproduire. Beaucoup de petits animaux se contentent d’un tas de compost, d’un paillis végétal, d’un tas de branchages, de rondins ou simplement d’un espace dans une haie diversifiée.

Dans le Jardin Camifolia, nous aidons la faune en installant nichoirs, hôtel à insectes ou ruches…

gestion écologique Jardin Camifolia

Et les mauvaises herbes ?

Les mauvaises herbes ou fleurs sauvages sont indispensables à la faune, en particulier aux insectes. On considère toutes ces fleurs sauvages comme des plantes compagnes : les ficaires, les prêles, les géraniums robert, les centaurées et bien d’autres sont les bienvenues. En revanche, les plantes envahissantes sont contrôlées. Tout l’art de composer avec la nature consiste à trouver le juste équilibre.

Les tontes

Afin de ne pas développer les indésirables dans les pelouses, il faut tondre entre 6 et 8 cm de hauteur. Cela permet aux graminées d’étouffer les herbes à grandes feuilles (pissenlit, plantain…). La tonte à différentes hauteurs permet également la mise en scène de la végétation spontanée ainsi que des trames visuelles dynamisant les espaces.

Les plantes compagnes

– La Tanaisie –

C’est un remarquable insectifuge naturel dont la simple présence éloigne beaucoup d’insectes ravageurs comme la mouche de la carotte et du céleri ou le fameux carpocapse. Mais c’est en décoction que la tanaisie est la plus efficace contre les pucerons, les altises, les piérides et les noctuelles. Dans la maison, ces fleurs et feuilles séchées éloignent punaises, mites et puces.

– Capucine, souci et œillet d’inde –

Ces plantes auxiliaires forment un trio indispensable au potager, très efficace contre les fourmis, les pucerons, les chenilles, les limaces, les nématodes et les rongeurs. En effet, beaucoup de ces indésirables recherchent leurs victimes à l’odorat, ces trois plantes émettent une odeur très forte qui brouille les pistes. Incroyable, mais résultat garanti.

Les paillis et amendements

Au Jardin Camifolia, les paillis sont organiques (bois raméal fragmenté, feuilles, copeaux de bois, résidus de distillation…). Nous utilisons aussi les plantes couvre sol, qui habillent les talus et protègent de l’érosion.

Les paillis suivent plusieurs objectifs :

• Protéger des effets de climat (gelées, fortes pluies…)
• Empêcher la pousse des herbes adventices (indésirables)
• Permettre la reconstitution d’un humus de surface

L’amendement est une substance incorporée au sol en quantité importante qui permet de rendre plus fertile. Le Jardin Camifolia utilise des amendements organiques comme le compost.

jardin remarquable, jardin pédagogique, jardin botanique

Le désherbage

L’entretien du jardin se fait sans produit chimique ! Nous avons parfois recours au désherbage thermique et/ou à vapeur d’eau, mais dans la plupart des cas, il se fait manuellement, nous adaptons les outils selon les surfaces.

L’arrosage

L’attention est portée sur une utilisation économe et durable de l’eau : arrosage automatique de nuit, arrosage partiel des pelouses, escalier d’eau en circuit fermé, récupération de l’eau de pluie du parking et du toit végétalisé du bâtiment.

Le partage d’expérience

Depuis 2012, en partenariat avec le CPIE Loire Anjou et le SAGE Layon Aubance, l’équipe d’animation et l’équipe technique du jardin sensibilisent et donnent de bons conseils en matière de gestion écologique (des jardins aux vendeurs en jardinerie).